Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Positionnement des religions par rapport à la prostitution

Selon les principales religions, l'homme est fait à l'image de Dieu et ne peut être comparé à un objet. La dignité de chaque personne et l'égalité de tous les êtres humains sont établies. La personne humaine est un sujet de droits universels, inaliénables dès la naissance.

Les religions nous disent que l'homme et la femme sont différents, mais qu'ils sont tous deux créés à l'image de Dieu et donc égaux. Elles reconnaissent l'éminente dignité de la femme. La sexualité est perçue comme la rencontre entre l'homme et la femme, mais la violence peut transformer l'un d'eux en une sorte d'esclave, le réduisant à un simple objet de plaisir et ne respectant pas sa condition d'être humain.

Catholiques, protestants, orthodoxes, musulmans, juifs, hindous, etc., doivent inviter leurs communautés à se mobiliser contre ces crimes.

Dans toutes les traditions religieuses, des valeurs communes inspirent les communautés religieuses à promouvoir la paix et à mettre fin à l'exploitation. En décembre 2014, les principaux chefs religieux se sont réunis pour la première fois au Vatican et ont signé un manifeste contre la traite des êtres humains.

Tous se sont unis dans une grande lutte interconfessionnelle contre ces crimes et ont promis d'engager leurs communautés dans l'éradication de l'esclavage moderne.

"Ensemble, en l'honneur de nos traditions religieuses, nous reconnaissons que la traite et l'esclavage moderne violent la croyance fondamentale selon laquelle toutes les personnes sont égales et méritent la même liberté, le même respect et la même dignité. En solidarité avec les victimes et les survivants, nous nous engageons à inspirer une action spirituelle et pratique de toutes les religions du monde pour mettre fin aux abus, à l'exploitation et à la traite partout."

Déclaration interconfessionnelle, Rome, décembre 2014.

LIBERANOS